4 départements de recherche
750 employés
45 nationalités
55 équipes de recherche
16 lauréats ERC
260 publications par an
24000 m² de laboratoires

Soutenez-nous via

Fondation universite de Strasbourg
vendredi 14 décembre 2018 - 11h00
Pr François Pattou

Salty sweet surgery

mardi 18 décembre 2018 - 11h00
Pr Luc Buee

Tau seeding and spreading in Alzheimer’s disease

mardi 22 janvier 2019 - 11h00
Pr Thomas Baumert

Virus host-interactions and liver cancer

Palmarès prix de thèse SBS : Prix de la Fondation Unistra 2017 Société de Biologie de Strasbourg : Patrick LAURETTE


L’orientation asymétrique des cils dans l’organisateur droite-gauche du poisson zèbre

Cartographie des cils moteurs à très haute résolution

20 novembre 2018

La chiralité est une propriété d'asymétrie entre un objet et son image miroir ; l’étymologie du mot « chiral  », signifiant « main » en grec ancien fait référence au fait que la main droite et la main gauche, bien qu’images l’une de l’autre dans une symétrie par rapport à un plan, ne sont pas superposables. La plupart des molécules, de nombreux types de cellules mais aussi de médicaments présentent cette asymétrie dont dépendent certaines de leurs propriétés. L'équipe de Julien Vermot à l'IGBMC (CNRS/Inserm/Université de Strasbourg) avec l'aide du groupe de Willy Supatto (Ecole Polytechnique, Paris) et Andrej Vilfan (Max Planck Insitute, Göttingen) a utilisé des techniques de pointe en imagerie pour montrer que les cils à la surface des cellules de l’organisateur droite-gauche du poisson-zèbre présentent une orientation chirale entre les côtés droit et gauche. Ces travaux révèlent que les tissus, tout comme les molécules et les cellules, ont des propriétés chirales et pourraient aider à comprendre comment les axes de symétrie sont brisés au cours de la genèse des organes. Des résultats publiés dans la revue Cell reports le 20 novembre 2018.

 

En savoir plus

Envoyer

La plus grande protéine de la levure décryptée à l'échelle atomique

Diagramme de l'association du facteur Rea1 avec une sous-unité ribosomale.

4 décembre 2018

Les ribosomes jouent un rôle essentiel chez les êtres vivants : ce sont les centrales de production de protéines dans tous types de cellules. Chez les eucaryotes, l'assemblage et la maturation de ces gigantesques usines à protéines sont initiés dans le noyau cellulaire par divers facteurs, dont la plus grande protéine de la levure, appelée Rea1. Grâce à la cryomicroscopie électronique, l'équipe d’Helgo Schmidt à l'IGBMC (CNRS/Inserm/Université de Strasbourg) a récemment dévoilé la structure fine de Rea1. Publiés dans la revue eLife le 21 novembre 2018, ces résultats permettent de visualiser cette fascinante machine moléculaire à l'échelle atomique et donnent un premier aperçu de son mécanisme.


En savoir plus

Envoyer

Rétines artificielles : vers une vision améliorée de patients atteints d’une maladie génétique rare de l’œil

Film de nanotubes de dioxyde de titane

6 novembre 2018

Si les prothèses rétiniennes développées depuis une dizaine d’années permettent à certaines personnes aveugles de percevoir à nouveau des signaux lumineux, leur coût est élevé et l’image qu’elles restituent insuffisamment précise pour reconnaitre un visage. Dans cette étude, des chercheurs de l’IGBMC (CNRS/Inserm/ Université de Strasbourg), de l’Institut de Chimie et Procédés pour l’Energie l’Environnement et la Santé (CNRS/Université de Strasbourg) et de l’Institut de la Vision (CNRS/Inserm/ Sorbonne Université) à Paris ont utilisé des films de nanotubes de dioxyde de titane, un matériau peu couteux, qui permettrait un réglage fin de la stimulation du réseau de neurones de la rétine. Des résultats publiés en ligne le 18 octobre 2018 dans la revue Advanced Functional Materials.

 

En savoir plus

Envoyer

Vers une meilleure compréhension du rôle de l’ataxine 7 impliquée dans une maladie génétique rare

Dans une rétine immature, les photorécepteurs sont formés d’un article externe encore très cours. Dans une rétine normale, les segments externes des photorécepteurs matures sont endommagés par la lumière et doivent être continuellement reformés. Dans la rétine des patients SCA7, les segments externes ne sont pas reformés et deviennent de plus en plus petits et de moins en moins fonctionnels

4 décembre 2018

L’ataxie spinocérébelleuse de type 7 ou SCA7 est une maladie neurodégénérative héréditaire due à une expansion de polyglutamine dans la protéine appelée ataxine 7. Ce type de maladie se déclare généralement à l’âge adulte et conduit au décès des patients dix à vingt ans après les premiers symptômes. Actuellement, aucune thérapie ne permet de contrer le cours de cette maladie. Dans cette étude, l’équipe d’Yvon Trottier (CNRS/Inserm/Université de Strasbourg) a montré que l'ataxine 7 joue un rôle essentiel dans la morphogenèse de l'œil des vertébrés et dans la différenciation des photorécepteurs, les neurones sensibles à la lumière situés sur la rétine. Ils ont aussi observé que la perte de fonction de cette protéine pourrait contribuer au développement du colobome humain, une anomalie du développement de l’œil, qui affecte environ une naissance sur 5000. Des résultats publiés le 16 novembre 2018 dans la revue Human Molecular Genetics.

 

En savoir plus

Envoyer

Lancement de l’école universitaire de recherche IMCBio

La promotion 2018 du master IMCBio

 

23 novembre 2018

L’école universitaire de recherche IMCBio (Integrative Molecular and Cellular Biology) a pour ambition de former une nouvelle génération de chercheurs aux interfaces de la biologie. Le lancement officiel de ce projet de formation innovant aura lieu en présence de Michel Deneken, Président de l’Université de Strasbourg, de Jules Hoffmann, prix Nobel de Physiologie et de Médecine 2011 ainsi que des membres de la direction des Grands programmes d’investissements de l’état de l’Agence Nationale de la Recherche, le mercredi 28 novembre à 10h au Palais universitaire de Strasbourg. Au cours de cette rencontre, les différentes étapes de la mise en place de ce projet d'envergure et les objectifs de formation d'excellence par la recherche seront présentés.

 

En savoir plus

Envoyer
Université de Strasbourg
INSERM
CNRS

IGBMC - CNRS UMR 7104 - Inserm U 1258
1 rue Laurent Fries / BP 10142 / 67404 Illkirch CEDEX / France Tél +33 (0)3 88 65 32 00 / Fax +33 (0)3 88 65 32 01 / directeur.igbmc@igbmc.fr