4 départements de recherche
750 employés
45 nationalités
55 équipes de recherche
16 lauréats ERC
260 publications par an
24000 m² de laboratoires

Soutenez-nous via

Fondation universite de Strasbourg

Modéliser le destin cellulaire pour mieux le modifier

Modèle de propagation du signal de transduction et des réseaux de gènes impliqués lors de la différenciation cellulaire activée par traitement à l’acide rétinoïque. Le point initial de l’activation du signal de transduction est représenté sur ce schéma, ainsi que les points d’interconnections requis pour sa propagation en aval. L’état de transcription de chaque gène (nœud) à un temps donné est défini par 1, 0 ou -1 (respectivement activé, non-activé ou réprimé).

20 septembre 2016


Grâce à l'intégration des informations obtenues par la génomique fonctionnelle, l’équipe d’Hinrich Gronemeyer est parvenue à modéliser le destin de cellules souches par la reconstitution d'un réseau de gènes impliqués dans ce processus. Dans cette étude publiée le 20 septembre dans la revue Genome Research, les chercheurs ont réussi à modifier le destin cellulaire par l'activation de certains gènes clès identifiés par modélisation informatique. Cette approche intégrative ouvre de nouvelles perspectives prédictives dans le domaine de la médecine régénérative.

En savoir plus

Envoyer

L’acétylation de PLK4 : un régulateur de la stabilité du génome

L’acétylation du domaine kinase de PLK4 régule la formation normale de 2 centrioles (en vert). Quand cette acétylation n’a pas lieu, des centrioles surnuméraires se forment et la cellule devient anormale.

31 octobre 2016

L'équipe de Laszlo Tora, en partenariat avec l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL, Suisse) ont fait le lien entre des modifications post-traductionnelles de certaines protéines et le bon déroulement de la division cellulaire. Leurs résultats publiés le 31 octobre dans la revue Nature Communications montrent en effet que l’acétylation de la protéine kinase PLK4 conditionne son activité de contrôle des centrosomes, organites essentiels au bon déroulement de la mitose.

 

En savoir plus

Envoyer

Une mouche pour mieux comprendre l’endométriose

Reconstruction 3D de la spermathèque chez une femelle drosophile adulte après accouplement. La paroi de la spermathèque est marquée en blanc, les spermatozoïdes en rouge et les noyaux des cellules sécrétrices en bleu. Les spermatozoïdes sont stockés dans la lumière de la spermathèque (Photo de P Cattenoz).



25 novembre 2016

En utilisant des mouches du vinaigre (drosophiles), l'équipe d'Angela Giangrande a mis en lumière un nouveau régulateur du fonctionnement du système reproducteur, conservé chez les mammifères. Leurs résultats sont publiés le 25 novembre 2016 dans la revue Scientific Reports.


En savoir plus

Envoyer

Hétérotopie nodulaire périventriculaire : un nouveau gène impliqué dans cette maladie

A gauche : migration normale des neurones (en jaune).
A droite : les neurones restent bloqués autour des ventricules cérébraux.

3 octobre 2016

L’équipe de Jamel Chelly vient de mettre en évidence un nouveau gène impliqué dans un type de malformation du développement de la zone cortical du cerveau : l’hétérotopie nodulaire périventriculaire. Leurs résultats sont publiés le 3 octobre dans la revue Nature Genetics.

En savoir plus

Envoyer
Université de Strasbourg
INSERM
CNRS

IGBMC - CNRS UMR 7104 - Inserm U 964
1 rue Laurent Fries / BP 10142 / 67404 Illkirch CEDEX / France Tél +33 (0)3 88 65 32 00 / Fax +33 (0)3 88 65 32 01 / directeur.igbmc@igbmc.fr