4 départements de recherche
750 employés
45 nationalités
55 équipes de recherche
16 lauréats ERC
260 publications par an
24000 m² de laboratoires

Soutenez-nous via

Fondation universite de Strasbourg

Palmarès prix de thèse SBS : Prix de la Fondation Unistra 2017 Société de Biologie de Strasbourg : Patrick LAURETTE


Phd Programme 2017

Une nouvelle maladie de la synapse découverte à la base de l’Autisme et de déficiences intellectuelles.

à gauche: Image en microscopie confocale d'un neurone en culture exprimant la protéine PTCHD1 fusionnée à la GFP (photo dessus) et indiquant une localisation au niveau des prolongements dendritiques et des terminaisons synaptiques (zoom), les épines dendritiques.
à droite:  Images en microscopie électronique à transmission de jonctions synaptiques issues de l'hippocampe de cerveau de souris contrôle et de souris Ptchd1-/y (modèle KO), révélant en particulier des anomalies structurales chez la souris KO : Diminution de l'épaisseur de la densité postsynatique (zone foncée) et de la fente synaptique.

18 avril 2017

Une étude collaborative internationale coordonnée par l’UMR INSERM 930 « Imagerie et Cerveau » (Dr Frédéric Laumonnier, Tours), PHENOMIN et l’IGBMC (Dr Yann Hérault, Illkirch) apporte des données nouvelles et originales sur la caractérisation du rôle physiopathologique du récepteur synaptique PTCHD1. Publiés le 18 avril dans la revue Molecular Psychiatry, ces travaux révèlent que  la perte de fonction de ce gène impliqué dans la déficience intellectuelle et l’autisme, entraine un dysfonctionnement synaptique.

En savoir plus

Envoyer

Découverte d’un gène dont les mutations entrainent un défaut isolé de développement du cerveau

Coupes sagittales de cerveaux. En haut un individu normal  (corps calleux en rouge) et en bas un patient inclus dans l'étude (muté dans DCC) où l'on peut voir l'absence complète du corps calleux.

27 février 2017

Christel Depienne de l’équipe  de Jean-Louis Mandel, actuellement dans l’équipe de Binnaz Yalcin, en collaboration avec le groupe de recherche clinique de Delphine Héron (Hôpital Pitié-Salpêtrière) et des neuropédiatres de  l’Hôpital Trousseau (Pr Thierry Billette de Villemeur et Dr Marie-Laure Moutard), et les équipes australiennes de Paul Lockhart (Melbourne) et Linda Richards (Brisbane), a mis en évidence le premier gène responsable d’agénésie du corps calleux isolée (défaut de développement de la principale structure cérébrale responsable de la communication entre les deux hémisphères du cerveau). Leurs résultats sont publiés le 27 février dans la revue Nature Genetics.

En savoir plus

Imprimer Envoyer

Saut technologique pour la création de souris mutantes

7 mars 2017

L’Institut clinique de la souris (ICS), est un membre fondateur de PHENOMIN, l’infrastructure nationale de génération et d’analyse de modèles murins. En adaptant la technologie CRISPR/Cas9, les chercheurs de PHENOMIN et de l’IGBMC sont parvenus à générer rapidement et efficacement des souris modèles de maladies liées à des variations du nombre de copies de certaines régions du génome. Ces résultats sont publiés le 7 mars dans Scientific reports.

En savoir plus

Envoyer

Itinéraire Bis pour le cholestérol

4 avril 2017

Le cholestérol joue un rôle central dans de nombreux processus du vivant. Dans une nouvelle étude, l’équipe de Catherine-Laure Tomasetto révèle l’implication de la protéine STARD3 dans la répartition du cholestérol cellulaire. Cette protéine forme des contacts membranaires entre deux organites cellulaires, ce qui lui permet de transporter du cholestérol d’un organite à l’autre le long d’une voie encore inexplorée. Ces travaux sont publiés le 4 avril dans la revue EMBO Journal.

En savoir plus

Envoyer
Université de Strasbourg
INSERM
CNRS

IGBMC - CNRS UMR 7104 - Inserm U 964
1 rue Laurent Fries / BP 10142 / 67404 Illkirch CEDEX / France Tél +33 (0)3 88 65 32 00 / Fax +33 (0)3 88 65 32 01 / directeur.igbmc@igbmc.fr