4 départements de recherche
750 employés
45 nationalités
55 équipes de recherche
16 lauréats ERC
260 publications par an
24000 m² de laboratoires

Soutenez-nous via

Fondation universite de Strasbourg

photo

Chef d'équipe

Bertrand SERAPHIN
bertrand.seraphin@igbmc.fr
Tel. : +33 (0)3 88 65 33 56
Tel. : +33 (0)3 88 65 33 36

Les chiffres

51 équipes de recherche
129 chercheurs
53 post-doctorants
102 doctorants
156 ingénieurs & techniciens
9 masters
124 administratifs & services généraux 110 personnels ICS

Accès direct

Recrutement

Décryptage D'Un Mécanisme De Couplage Traduction-Dégradation Des Arn Chez Les Eucaryotes

Reference : PhD Student

Publication de l'offre : 23 mars 2017

La régulation de l’expression des gènes est un processus essentiel, particulièrement complexe chez les organismes eucaryotes, qui permet aux cellules de s’adapter aux conditions changeantes et/ou de se différencier. Cette régulation est principalement permise par des changements de transcription ou
de dégradation des ARN messagers qui vont permettre la synthèse en plus ou moins grande quantité des protéines nécessaires à la cellule.

 

Notre travail sur la dégradation des ARN messagers nous a permis de caractériser plusieurs protéines impliquées dans une étape critique de ce processus. De manière inattendue, nos données expérimentales indiquent une interaction d’un de ces facteurs avec un complexe protéique associé à la machinerie traductionnelle. La validation de ce lien permettrait de comprendre comment une cellule peut coordonner l’efficacité de traduction d’un ARN messager avec la stabilité de ce dernier.

 

Nous proposons de poursuivre l’analyse de ce processus en utilisant la levure S. cerevisiae comme système modèle car celui-ci facilitera les études initiales aux niveaux génétiques et physiologiques. Des études d’interaction de protéines
basées sur plusieurs stratégies (protéines recombinantes, double-hybride…) seront utilisées pour définir et valider les contacts se produisant entre ces facteurs. Si possible, des informations structurales seront obtenues avec nos
collaborateurs. En parallèle, la validation du rôle biologique de ces interactions se fera grâce à des analyses in vitro (tests d’activités…) et in vivo (caractérisation de mutants, analyses de gènes rapporteurs…).

 

Ce projet devrait permettre de caractériser de manière moléculaire et fonctionnelle un nouveau complexe protéique intervenant à l’interface de la traduction et de la dégradation des ARN messagers et de déterminer son rôle dans le fonctionnement cellulaire. En particulier, l’implication d’un tel processus dans un nouveau mécanisme de contrôle de qualité éliminant les ARN messagers faiblement traduits sera explorée.

 

Finalement, la conservation évolutive de ce processus chez l’homme, son impact sur la production de protéines humaines,
et son implication dans certaines pathologies seront étudiés.

 

Compétences

 

Le candidat possèdera de bonnes connaissances des mécanismes généraux du vivant et de la biologie moléculaire, génétique, et biochimie. Des connaissances en informatique seraient un plus. Un goût pour le travail expérimental, une
forte motivation et une capacité de travail en équipe dans un environnement pluridisciplinaire sont demandés. L’anglais est nécessaire pour la communication dans l’équipe et lors des séminaires. Une ouverture d’esprit est requise pour s’intéresser aux approches complémentaires et aux dernières stratégies (e.g., analyses structurales, études à haut-débit…).

 

Expertises

 

Le coeur de la formation sera l’acquisition des méthodes et des techniques nécessaires pour analyser de manière synthétique un processus biologique en utilisant des approches allant de la biochimie aux analyses à grande échelle in vivo (transcriptomique, protéomique...). Un point important sera l’intégration d’approches complémentaires pour l’étude d’un système biologique. La formation inclura aussi une partie communication orale et écrite (séminaire régulier de l’équipe, rédaction d’article,…), l’organisation du travail individuel et
en équipe ainsi que l’utilisation de nouveaux équipements.

Votre candidature

Date limite de candidature : 1 novembre 2017

Imprimer Envoyer

Université de Strasbourg
INSERM
CNRS

IGBMC - CNRS UMR 7104 - Inserm U 964
1 rue Laurent Fries / BP 10142 / 67404 Illkirch CEDEX / France Tél +33 (0)3 88 65 32 00 / Fax +33 (0)3 88 65 32 01 / directeur.igbmc@igbmc.fr