Analyses Intégratives de l’Expression des Gènes et de l’Epigénome

Analyses Intégratives de l’Expression des Gènes et de l’Epigénome

La compréhension globale des mécanismes de régulation de l’expression des gènes eucaryotes nécessite une analyse détaillée de l’organisation structurale et de la dynamique des grandes machines moléculaires impliquées dans la transcription, le traitement post-transcriptionnel et la traduction de l’ARN. Pour cela, l’intégration des données fonctionnelles, dynamiques, génomiques et structurales est essentielle pour caractériser précisément les activateurs transcriptionnels et leurs cofacteurs, les complexes impliqués dans l’assemblage et la modification de la chromatine, l’architecture de la chromatine, les ARNs non-codants, le métabolisme de l’ARN et la biosynthèse des protéines.

L’IGBMC a une longue et unique expertise, toujours croissante, dans ce domaine de recherche et où les collaborations spécifiques entre différentes équipes de l’IGBMC ont déjà démontré l’importance de mettre en place des études intégratives pour obtenir des résultats nouveaux et de pointe avec un fort impact au niveau international. Pour continuer de bâtir sur cette dynamique, le programme transversal « Analyses Intégratives de l’Expression des Gènes et de l’Epigénome » a été lancé pour renforcer, mais surtout pour promouvoir les collaborations entre les groupes travaillant sur les approches intégratives sur l’expression des gènes.

Cette approche synergique, reconnue comme priorité stratégique pour l’IGBMC, aborde l’étude des mécanismes de l’expression des gènes en allant de la structure à la fonction. Une description complète des propriétés structurales et dynamique des processus biologiques est essentielle, non seulement pour comprendre les bases génétiques et épigénétiques de maladies telles que le cancer, mais aussi pour concevoir de nouveaux candidats-médicaments. Les objectifs du programme transversal sont d’intégrer des technologies multiples pour explorer les différents niveaux organisationnels spatiaux et temporels qui régulent les systèmes biologiques, de l’échelle atomique à celle de l’organisme complet.

Pour atteindre ce but, les équipes participant au programme transversal explorent les réseaux régulateurs, les effets combinatoires des facteurs de transcription, l’influence globale de la chromatine, et les interactomes. Pour répondre à ces questions de biologie des systèmes, de multiples techniques intégratives seront nécessaires : à travers des approches multi-échelles, l’imagerie et le séquençage haut-débit, qui seront combinés avec des analyses bioinformatiques, en allant des cultures cellulaires aux modèles animaux complexes, et en promouvant de nouveaux développements technologiques aux interfaces pour répondre aux questions biologiques.


Imprimer Envoyer

Université de Strasbourg
INSERM
CNRS

IGBMC - CNRS UMR 7104 - Inserm U 964
1 rue Laurent Fries / BP 10142 / 67404 Illkirch CEDEX / France Tél +33 (0)3 88 65 32 00 / Fax +33 (0)3 88 65 32 01 / directeur.igbmc@igbmc.fr